Etoile filante….
  

Quand tu ne seras plus qu’un souvenir

Je me souviendrai longtemps de ce petit matin
De décembre où nous cherchions le même chemin.
Sur lequel j’aurais voulu prendre doucement ta main
Comme si entre nous, il n’y avait eu ni début, ni fin.

Quand tu ne seras plus qu’un souvenir

Je regretterai de ne pas en savoir plus
Sur tes rêves, tes combats, ce qui m’as ému
Quand je te regardais sans être vu
Sur tes secrets que personne n’as jamais lu.

Quand tu ne seras plus qu’un souvenir

Je garderai ton visage comme une lueur
La lumière d’un phare sur une mer de douceur
Une tendresse profonde qui éloigne le malheur
Une étoile filante traversant mon cœur.

Quand tu ne seras plus qu’un souvenir

Je m’en voudrai de ne pas avoir été plus ami
De la place que tu as prise, dont je n’ai rien dis
T’avoir eu peur que de mes sentiments tu ris
Ou pire de l’indifférence ou du mépris.

Que ta route soit faite d’amour, de bonheur, de rire.
Et garde moi une petite place dans tes souvenirs….

Suivreletoile

Bordeaux, le 20 juin 2005