Je te nomme…
 


Patience, parfois au petit matin ou à minuit
Ton cœur est disponible pour écouter ma vie.
Que jamais tu ne juges, même dans sa folie.

Tendresse, quand le monde autour de moi explose.
Et ta voix si douce me fait l'effet d'un baiser que tu poses.
Redonnant à mes lèvres et à mes heures un peu de rose.

Douceur, comme le temps que je passe à t'écouter
Toutes ses heures, ses minutes à me croire a tes cotés
Sont pour moi des cadeaux, des lumières dans l'obscurité.

Fidèle, pour toute nos confidences que nous avons échangé.
Ces liens entre nous que le temps a si minutieusement tissé. 
Qui donne à notre relation comme un petit goût d'éternité.

Amie, parce que la vie malicieuse comme toujours.
A dû trouver trop simple que je puisse un jours
Te prendre dans mes bras, et te nommer Amour.

Suivreletoile

Bordeaux, le 7 décembre 2005.