Volubilité du « Qui suis-je ? »

 

 

Pourquoi donc ne suis-je libellule, me posant sur ses paupières ? 
Survolant doucement ses lacs clairs. 
Butinant ses lèvres, au goût de miel 
Me faisant caressante, douce, sensuelle 

Pourquoi donc ne suis-je africaine ? 
Veillant sur lui. le soir venu 
Lui contant des histoires d'ébène 
Provoquant ses sourires émus 

Pourquoi donc ne suis-je drap de soie ? 
Glissant, la nuit, sur sa peau comme bouts de doigts 
M'enroulant tel le gui 
Me fondant en lui, sous la lune qui luit. 

Pourquoi donc ne suis-je sensation ? 
Belle et pure comme le diamant 
Scintillement serein de la raison 
Ouvrant ce coeur. que je sais aimant 

Dur et doux d'ainsi aimer 
Perdue. un jour parmi les grains de sable. 
Volant parfois au vent capricieux et léger 
Telle une feuille détachée de son érable 
Ne sachant s'il est plus doux de voler que de se poser. 

Djembe alias Lalicorne  - 17.09.2004